Pratique diététique

Jonathan Cullis

Et l'alimentation reprend sens

Ma démarche professionnelle

La démarche que j’utilise est avant tout axée sur un apprentissage ou un réapprentissage de vos sensations alimentaires.
Qui peut dire qu’il connaît parfaitement sa faim ? Qu’il ne mange que parce qu’il a faim ? Faim ou envie ? Faim ou fatigue/besoin de décompresser ? Faim ou émotion/stress ? Dans le même esprit, quelles différences il existe entre rassasiement et satiété ? Comment faire pour consommer aux repas la bonne quantité adaptée aux besoins de l’organisme pour éviter de manger trop, trop régulièrement, et ainsi de prendre du poids ?

Mon rôle de diététicien va être d’être à votre écoute, de vous apporter mon regard extérieur sur vos comportements et vos habitudes alimentaires qui sont la plupart du temps installées depuis des années. Dans un même temps, grâce à des expériences et exercices concrets, vous pourrez vous reconnecter à vos besoins grâce à la reconnaissance et au respect de vos sensations alimentaires primaires et donc à terme à sans doute manger moins souvent dans la journée et en quantité moindre et plus adaptée aux repas.

Pourquoi consulter ?

Les domaines de prise en charge :

Pour perdre ou prendre du poids

Pour une grossesse équilibrée

Pour améliorer sa santé

Pour être un retraité en bonne santé

Pour équilibrer l’alimentation de la famille

Pour diversifier l’alimentation de bébé

Pour optimiser les performances sportives

Pour gérer son syndrome du côlon irritable

Pour arrêter de fumer sans prendre de poids

Le coin cuisine

Granola quinoa myrtilles

Salade de patates douces et avocats

Mousse chocolat noir & ricotta, pistaches et grenade

Crumble carottes et poulet, cumin et noisettes

Contact

Cabinet de Wambrechies

7 Avenue de Robersart,

59118 Wambrechies

Cabinet de La chapelle d'Armentières

376 bis route nationale

59930 La chapelle d’Armentières

Témoignages

Madame H1

Depuis l’adolescence, l’obsession de la perte de kilos, ou du maintien à un poids laborieusement atteint, a régi mon rapport à l’alimentation. Entre périodes de lutte acharnée contre la nourriture –ennemi ô combien désirable ! – portée par la croyance que « manger fait grossir », et période de relâchement complet une fois les limites de poids dépassées (« foutu pour foutu », autant se faire plaisir), de régimes restrictifs en effet rebond, les kilos ont insidieusement « grignoté » du terrain. Piètre image de moi, modification du regard de l’autre, sensations de lourdeur dans les mouvements de la vie quotidienne, ont contribué à un énième déclic : « il fallait faire quelque chose ». Mais, à plus de trente ans, je n’avais nulle envie de m’engager à nouveau dans un régime contraignant au résultat éphémère, de renouer avec la frustration permanente et la mauvaise humeur qui en découle, de déclarer encore la guerre à la balance et à la nourriture, de compter des calories. Une aide extérieure était nécessaire. C’est le site internet de Jonathan Cullis qui m’a donné envie de le rencontrer. Dès le premier entretien, adieu régime, idées reçues, conditionnements, un souffle nouveau s’abat sur mes représentations pour m’ouvrir à la diététique. À travers des expériences sur les sensations alimentaires et l’analyse de mes habitudes et de mon lien à la nourriture, donnant lieu à des conseils personnalisés, je commence à maigrir, sans aucune frustration et sans jamais souffrir de la faim. Manger devient un plaisir non culpabilisant, la méthode proposée me correspond pleinement : aucun aliment interdit ni contrainte sociale intenable sur le long terme (je ne crains pas d’aller au restaurant ou d’être invitée chez des amis). Il a s’agi de réapprendre à écouter ce dont mon corps a besoin ; et m’écouter impliquait de parler à un professionnel compétent prenant en compte ma personnalité, mes goûts et mon rythme de vie. J’ai perdu 11 kilos en 7 mois, et la pente est toujours descendante, me rapprochant de mon objectif. Pour la première fois, je ne crains pas la suite car ma façon de manger s’est modifiée de manière profonde et définitive. La plus grande réussite est, bien entendu, la perte de poids, soit ma demande initiale, mais, surtout, le plaisir gagné chaque jour.

Madame H2

Une accumulation de régimes, un contrôle obsessionnel du poids sur des années ont entrainé de la fatigue, du stress, des baisses de moral que je compensais à chaque fois par une boulimie d’aliments sucrés. D’où un cercle vicieux : compulsions alimentaires répétées, entrecoupées de jours de jeûne, de prises de médicaments pour la digestion et les migraines, culpabilité. Suite à une recommandation éclairée, j’ai consulté dans un but précis : retrouver une alimentation normale, sans privations successives, lutter contre les compulsions, me sentir mieux dans ma peau. Au fur et à mesure des séances, j’ai appris à écouter mon corps, à identifier les sensations de faim et ses limites, à faire la paix avec les aliments tabous, à manger de tout selon mes besoins, donc avec faim, envie et plaisir. Au bout d’une année, mon poids reste stable. Je n’éprouve plus de culpabilité en cas d’écart. J’ai fait une croix sur les régimes. Je suis sur la bonne voie.

Madame La.

J’ai commencé la méthode utilisé par Jonathan Cullis il y a maintenant 2 ans. Tout d’abord j’étais sceptique. Plusieurs régimes tendances fait seule et à chaque fois le même résultat, les kilos revenaient et même plus. J’envisageais donc de faire cette fameuse opération qui nous fait perdre du poids facilement (Bi-pass, sleeve, etc). Cependant j’ai décidé un dernier essai. Pour moi, les diététiciens-nutritionniste c’était peser ses aliments, manger de la salade tout le temps et se punir de tout plaisir alimentaire. Quand il m’a annoncé que c’était une méthode sans frustration j’ai eu du mal à y croire. Après le premier exercice, qui était pour moi très déstabilisant, j’ai perdu 12 kg en 1 mois et demi sans me priver (mois de décembre avec les fêtes), puis les autres 20 kg je les ai perdus en 6/8 mois. La méthode a l’air simple, « manger à sa faim », mais sans ses exercices, son suivi, je ne pense pas que j’aurais pu savoir ce qu’était vraiment la faim. Avec ces exercices, j’ai aussi retrouvé le plaisir de cuisiner et j’ai surtout arrêté de culpabiliser ! Je peux manger la fameuse pâte à tartiner sans me sentir mal mentalement car je sais que je mange à ma faim et que mon corps sait l’éliminer et non le stocker. A ce jour, je dis facilement et fièrement que j’ai perdu 32 kg. Non je n’ai pas fait de sport. Non je n’ai pas fait de régime. J’ai appliqué une méthode et avec cette méthode je ne reprends pas de poids car c’est une nouvelle façon de manger que j’applique. Le principe de cette méthode est d’écouter son corps et quand on l’écoute, il est difficile de revenir en arrière donc je ne reprends pas de poids. Je vis mieux maintenant, je peux me prendre en photo sans avoir honte. Je peux m’habiller dans des magasins avec des tailles « normales ». Ma grande fierté est au niveau de l’IMC. Avec mon dernier kilo perdu je suis en surpoids. Je suis donc passé d’obésité morbide à surpoids. Je ne regrette pas de m’être laissé une dernière tentative avant la chirurgie car je vais bien et j’ai surtout la fierté de dire que j’ai perdu 32 kg sans faire de régime !

Mme D.

Mes premières consultations avec Monsieur Cullis avaient pour but de rééquilibrer mon alimentation et de gérer mes soucis liés à des diverticules. Ayant également des problèmes de thyroïde et la perte de poids restant donc compliquée , j ai beaucoup apprécié les conseils donnés et surtout la clarté des explications. J ai apprécié l’écoute qu il a su m’accorder et le fait pour une fois de ne pas me sentir jugée. Outre l ´aide apportée et les conseils astucieux, cela m’a permis de déculpabiliser et de retrouver goût et appétit! Les nombreux régimes effectués avaient fait beaucoup de dégâts et pour une fois la technique m’a semblé bien plus judicieuse et adaptée! Je mange donc mieux, de manière plus rationnelle, avec envie er surtout avec plaisir! Mon poids est enfin stabilisé et l’activité physique est devenue un réel plaisir! Bref … beaucoup de changements depuis mes rendez vous et pas seulement sur le plan physique … dans ma tête cela va tellement mieux!!!!

Mme C1.

Merci à elle d'avoir pris le temps de partager son expérience et pour sa confiance pendant les séances.     Quand je me suis décidée à consulter un diététicien , je venais d accoucher de mon premier enfant et j'avais eu tellement d ' interdiction alimentaire pendant ma grossesse que je ne savais plus manger. En plus des kilos en trop, je voulais vraiment retrouver un équilibre alimentaire et le plaisir de manger. Je suis tombée sur le site de Jonathan Cullis par hasard, en surfant sur la toile. Et je me suis dis pourquoi pas. Avec un peu la boule au ventre, la peur des kilos, d être jugée car pas irréprochable dans l équilibre alimentaire, je suis allée au premier rendez vous. Et là miracle, tout de suite à l aise, complètement décomplexée et enfin comprise je me sentais prête à essayer. La méthode peut surprendre au début mais comme je n avais jamais fait de régime(ce mot est a bannir! ) avant je ne savais pas à quoi m'attendre. Après quelques explications sur cette méthode simple, je me suis lancée au fur et à mesure dans tous ces exercices qui peuvent surprendre mais se révèlent intéressant. J'ai retrouvé au fur et à mesure le plaisir de manger de tout sans restriction et j ai redécouvert ce que voulait dire "avoir faim et être rassasié ". Grâce à tous ces conseils je me sens aujourd'hui mieux dans mon assiette et j ai même trouvé un poids (pas celui que je m étais fixée) dans lequel je me sens bien. Merci encore pour ce parcours et ce partage. Je recommande vivement cette méthode.